Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Tout savoir sur le coaching de vie

[article modifié le 01 avril 2019 par Myriam TRAPASSI]

Des idées reçues circulent sur le coaching de vie…

  • « Le coach va trouver toutes les solutions pour moi, et me donner pleins de conseils  ! »

Au risque de vous décevoir, ce ne sera pas le cas. On a tendance à croire que le coach est une personne qui conseille, qui va apporter lui-même toutes les solutions à tous les problèmes. Il n’en est rien. Car accompagner signifie être à côté de la personne, et non pas faire à sa place, ni l’orienter, ni lui souffler des solutions.

Le coach n’est pas un consultant. Il ne conseille pas la personne sur ce qu’elle doit faire. Il n’a pas de solutions à apporter à sa place. Ce n’est donc pas une relation d’aide ou de conseil.

Le coach n’est pas non plus un psychologue. Il ne va pas analyser le passé de la personne, ne recherche pas les causes profondes, mais se focalise sur le présent et le futur. Ce n’est donc pas une relation thérapeutique.

Ainsi, le coach de vie n’exerce aucune influence sur le coaché, et il ne cherche pas à l’orienter ni à le formater. Il accompagne le client là où il souhaite se rendre, veillant simplement à faciliter sa progression par des questionnements et un accompagnement bienveillant.

  • « Quand on a un coach, on s’engage pour des mois et des mois»

Le nombre de séances dépend vraiment de l’objectif spécifique à atteindre de chaque personne, ainsi que du rythme que la personne souhaite se donner dans cette dynamique de changement. Il n’y a pas de règle toute faite.

D’autre part, le simple fait de me contacter et de s’engager dans un processus de coaching montre que vous voulez apporter les changements nécessaires à votre équilibre de vie.

Les résultats tangibles peuvent être bien plus rapides que vous ne l’imaginez !

«Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile. » – Sénèque 

  • «Quand on est coaché, pas besoin de beaucoup de volonté, tout se fait tout seul! »

Prendre la décision de changer quelque chose en soi, dans sa vie est une démarche responsable et courageuse et c’est l’étape la plus importante de votre processus de changement. Vous avez fait le plus difficile car la première condition au changement est le vouloir.

Cela dit, votre participation est essentielle au bon déroulé du processus. Votre motivation à atteindre votre objectif, votre volonté à coopérer à travers les différents exercices proposés sont autant de facteurs indispensables à la réussite de votre projet.

  • « Un coach c’est fait pour les gens faibles et naïfs»

C’est peut-être la croyance la plus répandue. Il en est de même quand on consulte un psychologue ou un psychothérapeute. Beaucoup n’ose pas le dire, de peur de passer pour quelqu’un de faible.

En réalité, se faire accompagner c’est faire preuve d’humilité. C’est avoir compris que seul vous n’arriverez pas à tout surmonter et que vous avez besoin d’un regard extérieur pour changer ou progresser. C’est avoir intégré que vous pouvez demander de l’aide. C’est aussi accepter que vous pouvez changer.

Et puis on peut consulter un coach alors que « tout va bien ». Cela prend alors la forme d’un coaching de développement. C’est le cas par exemple si on veut développer un talent au niveau supérieur. Ou alors dans le cas des sportifs de haut niveau : le coach mental est là pour préparer l’athlète à exceller dans sa discipline.

  • « Le coaching, c’est de la bêtise, cela ne sert à rien! »

Cette croyance va de pair avec la précédente. Quand on croit que le coaching est pour les faibles, on pense souvent que le processus en lui-même ne sert à rien. Pour être exact, la personne qui croit cela devrait plutôt dire que cela ne LUI sert à rien. Ceci afin d’éviter la généralisation.

Le coaching ne prétend pas tout résoudre. En revanche il peut être d’une efficacité redoutable quand la personne est véritablement volontaire et actrice de son changement.

  • « N’importe qui peut s’improviser coach! »

Si n’importe qui peut avoir envie d’aider ou même d’en  être capable, le coaching, lui, ne s’improvise pas ! C’est une posture singulière, un art et cela s’apprend.

Il est important à ce sujet de vérifier que le coach auquel vous vous adressez a bien suivi une formation spécifique, certifiante et agrée à une fédération de coaching.