Prendre rendez-vous en ligneDoctolib
Réussir à lâcher prise

[Article modifié le 06/07/2019 par Myriam TRAPASSI]

 

 

«Mais enfin ! Il faut que tu lâches prise ! »

…….. Qui ne s’est jamais entendu dire cela ?

Personnellement, je l’ai entendu des dizaines de fois !!

« Ben ok… mais je fais comment ? Parce que moi, je ne sais pas faire lâcher prise !! Et c’est franchement frustrant de ne pas savoir faire ! »

 

De quoi s’agit il ?

Si nous cherchons dans un dictionnaire, lâcher signifie « cesser de tenir, de serrer ». Pour donner une définition du lâcher prise, nous pouvons dire que c’est l’action qui consiste à laisser de côté ce qui nous empêche d’aller bien.

 

Et le contraire alors, ce serait quoi ?

De contrôler !  Et oui, nous sommes nombreux à croire que pour être heureux dans la vie, il faut tout contrôler, afin que tout se déroule comme nous le souhaitons. Nous voulons réussir, avoir de l’argent, vivre le grand amour, etc. Car nous pensons que c’est ainsi que nous serons heureux. Nous voulons contrôler les situations qui surviennent, contrôler ce que pensent les autres…. sachant que… c’est impossible.

Tout cela génère en nous progressivement ou plus rapidement des émotions telles que l’anxiété, des peurs, la colère, des angoisses, du stress, et bien d’autres choses désagréables encore.

Nous nous rendons compte pourtant que cette tentation d’hyper-contrôle nous stresse, nous fatigue, génère des émotions limitantes…

 

Alors êtes vous prêt à lâcher prise ?

Parce que autant le reconnaître, face à la vie stressante que la plupart d’entre nous menons, il est parfois difficile de se sentir bien…. Nous devons mener de front notre vie sociale, professionnelle, familiale…. Rien que ça ! Et au final on dépense beaucoup d’énergie à vouloir tout maîtriser, pour être « parfait », comme on voudrait que les choses soient.

 

Alors ce serait bien de faire autrement n’est ce pas ?

Encore faut il apprendre à faire autrement ! Car le lâcher prise, c’est un apprentissage. Et oui, ça s’apprend !

Apprendre que nous ne pouvons pas changer les faits et les événements qui viennent à nous. Comme nous ne pouvons pas changer les autres. En revanche, nous pouvons modifier nos perceptions sur les faits et sur les autres. Changer notre regard sur ce qu’il se passe dans notre vie, comme sur ce que sont les autres. Nous avons un pouvoir sur nous-même, sur nos pensées. Nous pouvons modifier nos pensées, les transformer pour qu’elles soient plus douces, plus utiles pour nous-même. En se concentrant sur des pensées plus positives, cela a un impact sur nos émotions, qui se transforment elles aussi en émotions de calme, de sérénité, de bien être. Et en ressentant cela, cela a également un impact sur nos actions.

Apprendre également à accepter. Accepter que les autres soient différends de nous, que les événements se présentent comme ils arrivent.Nous croyons souvent, à tord, que lâcher prise signifie abandonner, se résigner, faire preuve de faiblesse. En croyant cela, forcément on a tendance à vouloir faire le contraire. À résister, encore et encore ! « Ben oui je ne vais quand même pas passer pour un faible, je veux me battre, gagner, avoir raison. Donc je continue à vouloir changer les faits et les autres ! ». Mais lâcher prise, cela passe par l’acceptation de ce qui est. Accepter que les autres puissent être différents, avec des visions aussi respectables que les nôtres. Chaque personne est légitime, à ses propres croyances. Accepter le changement. Au lieu de se bloquer sur un événement indésirable, et donc de le refuser, de le nier, de vouloir le maîtriser, il est préférable de l’accueillir. Cela permet de ne pas gaspiller notre énergie en nous énervant. Car accepter permet de libérer de l’énergie, et du temps aussi ! Nous ouvrons aussi un espace pour que les choses s’enchaînent de manière fluide et donc de sortir de l’impasse en nous.

Mais comme tout apprentissage, cela nécessite d’être bienveillant envers nous même. Regarder en face cette partie de nous qui a encore peur de lâcher. Cela nécessite d’être patient, cela prend un peu de temps pour apprendre d’autres mécanismes, d’autres modes de fonctionnements, d’autres comportements. C’est un nouvel apprentissage sur soi-même !

Ne soyez pas trop exigent avec vous-même. Vous ne pouvez pas tout faire. Ouvrez-vous aux résultats au lieu de vous acharner à en obtenir. De plus, en reconnaissant nos propres limites, il devient plus facile d’accepter celles des autres.

En pratiquant cela, nous écartons ce qui nous empêche d’avancer sereinement. Plus nous avançons dans la sagesse, plus les choses se clarifient.

 

A retenir ! 

En surveillant nos pensées et nos émotions, en prenant du recul sur les événements et en ne jugeant pas précipitamment les autres, nous adoptons une attitude pleine de sagesse. Cette bienveillance témoigne d’une responsabilité. Nous prenons ainsi notre vie en main. Nous ne sommes plus ballottés par les situations mais au contraire, nous intervenons en toute lucidité. En apprenant à lâcher prise, nous devenons de plus en plus autonomes. Alors lâchons prise pour nous défaire de tout ce qui empêche notre véritable nature de se déployer. Plus nous lâchons prise, plus nous pouvons être authentiques, et vivre dans le moment présent.

 

A suivre !

Si vous avez aimé cet article, d’autres suivront prochainement : lâcher prise et comportement alimentaire, lâcher prise et éducation, lâcher prise et vie de couple, lâcher prise et estime de soi.